Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Ibrahima,Haggar et Sarah : Idrissa SECK est à féliciter.

Posté par: Oumar ndiaye| Mercredi 23 mai, 2018 09:05  | Consulté 532 fois  |  1 Réactions  |   

En écoutant Idy, le courtaud du Cayor, lors d’un point de presse s’épancher sur ses convictions islamiques et son obédience mouride, je m’étais dit que MARA jouait encore à ses jongleries favorites en balançant des versets sacrés à tout vent. J’ai failli m’en arrêter là. IL  a  fallu que je tombe sur la réaction du Mollah du Sacré Cœur pour que j’accorde un moratoire aux sorties de l’ex-futur-quatrième Président.

Obligé  donc d’aller à la source, j’ai remonté à la vidéo portant le discours incriminé : sacrilège ! Non seulement Idy n’a rien  dit de mal mais rien dans son attitude encore moins dans ses propos ne mérite que l’on «  Pète un câble » à propos de son analyse très pertinente du conflit Israélo-palestinien.

Une querelle bibilicoranique de demi-frères ne mérite pas que tant d’énergie soit mobilisée et surtout que tant de temps soit perdu à épiloguer sur un« ensemencement irrévérencieux », des crises de  jalousie d’une vieille «  Aawo » devant une jeune  et belle «  Niaarel » qui avait eu le charme supplémentaire de donner naissance à l’aîné de la lignée du patriarche.

Les Sénégalais très friands de faits divers ont fait d’un non-évènement, la sortie d’Idy, le débat le plus passionné du Sénégal émergent. Idy doit être pendu pour avoir osé dire qu’Abraham, Khalilou (ami) d’Allah, a fait du «  jenng », n’écoutant que son Amour Fou pour Sarah la noble. En tout cas tous les récits islamiques  admettent qu’il a conduit la mère de son fils aîné à près de 1000 kilomètres pour répondre à l’injonction de sa première épouse ; d’autres diront que c’était pour que la prophétie se réalise : « Sarah devint alors extrêmement jalouse et pria Abraham d’éloigner Agar et son fils. Il emmena l’enfant et la mère dans un endroit désertique et aride, la vallée de La Mecque, où il revint de temps en temps les voir. » On connait la suite.  Le trajet Safa et marawa, un des rites du pèlerinage musulman, que les Adjiratou Sénégalaises ont importé jusque sous nos chaumières en découle.

Un nègre sénégalais n’a  pas à se solidariser d’ailleurs, religieusement ou humainement, à un arabe ou à juif. Pour ces moyen-orientaux, les africains exclus de la Sainte alliance et tenus de parler arabe pour entrer au paradis, ne sont  aucunement admis ou alors ne font que les encombrer dans leurs lieux de cultes. IL n’y a pas plus raciste et plus haineux du nègre qu’un arabe. Nous noterons ici que Ismael, père mythique des Arabes est le fils de « Haajjara » et de Abraham, donc un descendant des africains pharaoniques polythéistes. Et surtout que Haajjara, Haggar ou  Agar, appelez-la comme vous voulez, était la fille de Pharaon, grand Saltigué, ayant vu les miracles qui s'étaient produits en faveur de Sarah, ayant deviné la naissance de Ismael et tout ce qui s’en suivra, répliqua à sa cour qui lui reprochait de laisser sa fille suivre Abraham : Mieux vaut pour ma fille d'être servante dans la maison de Abraham que Princesse dans mon palais".

Idy n’a pas inventé l’identité Arabo-Bédouine de Mohammad le sceau de la lignée des prophètes d’un Dieu qui jusque-là ne choisissait que parmi la descendance d’Isaac fils de Sarah pour s’adresser aux humains. Le Saint Coran ne dit pas autre chose. Le peuple élu en a certainement gardé une dent contre Yahveh et ce sont les arabo-palestiniens qui trinquent à la place des saoudiens.

Oui, Idy a raison de dire que l’Israélien devrait être plus prédisposé à l’humanisme, à  la solidarité et à la compassion. Hélas ! Les Falachas sont tous stérilisés  en Israël, toujours pour une histoire de jalousie de demi-frères car les descendants de la Reine de Shaba et de Souleymane fils de David font des jaloux à Tel’Aviv.

Oui, Idy a raison de dire que le Sénégal peut et doit garder sa position de médiateur au lieu de jouer au Don quichotte de la diplomatie. Ce que toutes les monarchies pétrodollars du Golf n’ont pas réussi par des conflits ouverts ne sera pas miraculeusement obtenu par un Pays Pauvre Très Endetté du Sahel.

Oui, Idy a raison  et il aurait du ajouter que tout peuple se considère  peuple élu de son Dieu. Certains érudits disent détenir le Nom secret de Dieu, Idy, lui connait l'emplacement réel de Bakka. En tout cas Makka et Bakka ne sont pas très éloignés de MBacké et Idy affectue régulièrement des pélerinages à Touba. Peut être que ROOG et Emittai devraient dicter des livres de propagande aux Sérères et aux Diolas qui eux, au moins, sont des « Doomou Ndèyes Aguène et Diabone », frères utérins, moins enclins à l’animosité et à verser le sang.

Idy, Emittai I bou dié ! Roog bless You. Bon Ramadan à tous.

 L'auteur  oumar ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Diaraf ndiambour En Mai, 2018 (18:43 PM) 0 FansN°:1
Idy n'a-t'il pas eu tort en s'invitant dans un domaine obscur et reserve à une classe,pardon une caste d'hommes mus par des interets pas seulement religieux.Que de fois des sornettes et des idioties ont ete dites sans qu'il y ait lapidation.Mais quand on lorgne le fauteuil du roi ou du chef,on subit les foudres des amis et des allies qui peuvent utiliser des armes non conventionnelles pour le detruire,le decredibiliser aupres de l'electorat.Qui sont reellement ceux qui veulent aneantir politiquement et religieusement le challenger du tenant du pouvoir?

Ajouter un commentaire

 
 
oumar ndiaye
Blog crée le 31/01/2012 Visité 914389 fois 181 Articles 11759 Commentaires 66 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Baaba Maal : odyssée d’une vie et ce que le film n’a pas révélé de l’artiste et de l'homme.
Musiques et mœurs du Sénégal : nos danses sont la signature de notre érotisme.
L’habillement sexy est un acte politique de la femme sénégalaise.
Yiilel, le chacal totémique de la ville de Kanel.
23 mars 2015: L’intifada des Imbéciles aura-t-elle lieu ?