Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Macky-bashing ou le syndrome Hollande (1) : Il n’aura qu’un mandat, un seul.

Posté par: Oumar ndiaye| Mardi 24 avril, 2018 02:04  | Consulté 629 fois  |  0 Réactions  |   

Le Président de la République du Sénégal, Monsieur Macky SALL, ne fera qu’un mandat, un unique de 07 ans, pas plus. Il n’y en aura pas de second, même de 05 ans. Le peuple ne lui renouvellera pas sa confiance. Tout est fait pour ça et c‘est là le moindre mal.

Le savant Macky-bashing orchestré  depuis fin 2015 l’emportera sur l’autel de l’ethnicisme et du  clanisme dressé devant un peuple gargarisé de talkshows et de Réseaux sociaux. Le plus jeune président, né après 1960, le mieux élu de l’histoire de la République, se serait révélé anti-démocratique, népotique et aurait  exhibé au grand jour sa fibre de rancunier-manipulateur en mettant tous ses potentiels challengers en prison.

Macky SALL, Président, est accusé, sa culpabilité est établie, d’avoir favorisé sa dynastie Fayçal Timbo en usant de son pouvoir que lui confère la loi de nommer à toutes fonctions civiles et militaires. Tous les postes stratégiques de l’appareil d’Etat sont occupés par ses frères et sœurs d’ethnie. Pour n’en citer que les plus en vue, en voici une liste :

Augustin TINE, Sidiki Kaba, Aly Ngouille Ndiaye, Ismaïla Madior Fall, Mansour Faye, Diène Farba Sarr,  Mariama Sarr, Papa Abdoulaye Seck, Abdoulaye Diouf Sarr, Ndèye Sali Diop Dieng, Serigne Mbaye Thiam, Alioune Sarr, Aminata Mbengue Ndiaye,  Omar Guèye,  Moustapha Diop, Mbagnick Ndiaye,  Abdoulatif Coulibaly, Khoudia Mbaye, Maimouna Ndoye Seck, Mame Mbaye Niang, Aissatou Sophie Gladima Siby, Mame Thierno Dieng, Pape Gorgui Ndong, Aminata Angélique Manga,  Abdoulaye Diop, Ndèye Ramatoulaye Guèye Diop, Souleymane Jules Diop, Birima Mangara,  Abdou Ndéné Sall, et  Moustapha Lô Diatta.

Tous ces ministres de la Républiques ont la spécificité de porter des patronymes qui indiquent aisément leur origines pulaarophones du Fouta, du Djolof, du Fouladou et du Boundou. Le schisme peul-toucouleur menace la cohésion nationale et surtout les intérêts des Wolofs qui doivent rallier à leur cause les Sérères, le Socés, les Diolas, les Balantes pour le grand soir du face-à-face entre les Tidianes–foulbés et les Mourides-Djolfos.

Nous sommes sous menace. Et la menace c’est bien l’homme Macky SALL qu’il faut présenter comme tel et arriver à en faire une évidence. Les discours  très virulents de cette période précampagne présidentielle, plus que précoce, présagent d’une année  2019  lourde de tous les dangers pour le Sénégal. Il suffit de surfer sur les médias et de parcourir les commentaires sur internet et les réseaux sociaux pour se rendre à l’évidence que les esprits sont déjà surchauffés et que la raison n’aura plus, sous peu, droit de cité.

La météo politique annonce de gros orages précédés d’une grisaille triste, humide et froide. Le Sénégal a fait un bond en arrière de plus de quarante ans. Des voix qui n’auraient du s’élever qu’au bistrot ou au plus aux abords des bornes fontaines trouvent à présent de larges échos grâce à internet,  aux  réseaux sociaux, aux Smartphones ou autres gadgets du genre. La déraison, le voyeurisme et l’exhibitionnisme  comblent le vide dans lequel beaucoup de gens s’enferment en ayant l’illusion  de s’ouvrir sur l’univers alors qu’ils ne se renferment que sur eux-mêmes.

L’intolérance croit à pas de géant, la méfiance, la défiance sont au cœur des discours les plus likés, les plus partagés, les plus commentés. La cohésion nation se fissure de partout sous l’assaut des aboyeurs patentés des buzz-médias. La pauvreté, la précarité sociale (dans tous les domaines)  n’épargne pas  les débats politiques qui ne sont plus que de pâles joutes oratoires de divertissement qui ne font que suivre les tendances du moment selon la logique de la chasse au nombre de vues sur Youtube.

Il ne s’agit pas, en la matière, de dire vrai mais plutôt de titiller les émotions, de  flatter la horde afin de mieux réveiller l’instinct grégaire. Et je prédis que le plus dangereux reste à venir. A vous d’en trouver les offrandes expiatoires. ( à suivre)

 L'auteur  oumar ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
oumar ndiaye
Blog crée le 31/01/2012 Visité 914375 fois 181 Articles 11759 Commentaires 66 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Baaba Maal : odyssée d’une vie et ce que le film n’a pas révélé de l’artiste et de l'homme.
Musiques et mœurs du Sénégal : nos danses sont la signature de notre érotisme.
L’habillement sexy est un acte politique de la femme sénégalaise.
Yiilel, le chacal totémique de la ville de Kanel.
23 mars 2015: L’intifada des Imbéciles aura-t-elle lieu ?