Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Sen Petit Gallé! et quoi encore ?

Posté par: Oumar ndiaye| Dimanche 27 décembre, 2015 15:12  | Consulté 3072 fois  |  0 Réactions  |   

On aura tout entendu sur SEN Petit Gallé mais pour critiquer valablement cette émission-évènement télévisée, il faut être mieux outillé ou alors être de ceux qui décrètent que les loisirs sont "Harams".  Et puisque le droit au loisir  est aussi fondamental que le droit à l'éducation ou le droit à la santé, protégeons-le pour le bien-être de nos enfants. Il n'y a d'ailleurs aucun doute que les enfants (du monde entier) ne se socialisent qu'à travers leurs jeux et leurs loisirs. Il est alors heureux de voir des initiatives de ce genre portées par des professionnels de l’évènementiel.

Une compétition saine et bien organisée avec ses corollaires de stress et de frustration est le ciment de la socialisation de tout enfant, fille ou garçon. Peut-être faut-il ici rappeler que les premiers stress que l’enfant éprouve le plus durement sont ceux causés par sa propre mère et que les plus féroces des frustrations sont celles imposées par la compétition au sein de la fratrie. Sen Petit Gallé n'est pas plus frustrant et stressant que tous ces jeux de la place du village ou à l'angle du coin de quartier où dès fois nos enfants nous reviennent avec une lèvre fendue, une dent cassée, le pagne déchiré ou les mèches nouvellement tressées remplies de sable.

 La perfection n’étant pas de ce monde, il faut tout même rendre hommage à ceux qui l’ont mérité car l’initiative est à saluer. Sur le plan de la régie, du casting des jeunes talents, de la qualité du jury, du marketing etc…. c’est presque parfait.

Maintenant, il semblerait que le résultat aurait obéi à une politique de décentralisation des trophées afin d’intéresser la Mauritanie aux programmes de la TFM.En voilà une critique exagérée et non fondée car le talent de Fatou la Mauritanienne et sa compétitivité ont été démontrés publiquement et en live. Et puis pour 3, 7 millions d’habitants, moins peuplé que les départements de Pikine et Guédiawaye, de la seule région de Dakar, La RIM ne vaut pas la peine de se discréditer pour une chaîne de Télé de la dimension de TFM et surtout pour le groupe futur Médias et ses satellites et dérivés.

Il est dit  sur ce même registre des critiques faciles que la proclamation des résultats est une torture infligée aux « enfants ». Là aussi, il faut distinguer le stress ponctuel du stress permanent.  Le jeu de la proclamation qui vaut à Bouba NDOUR(singulièrement), XUMAN et Tonton Peter une belle volée de bois vert relève du stress ponctuel que les enfants, selon leur personnalité et l'environnement dans lequel ils évoluent, mettront plus ou moins de temps à dépasser en se rééquilibrant. Il suffit d’être acclamé ou dès fois juste de recevoir une petite tape amicale sur l’épaule.

 Ce  stress est vécu plus intensément  par tous les enfants et jeunes en attente des résultats du CFEE, du BFEM et du BAC. Les conséquences sont de loin plus déterminantes dans la vie et pourtant combien iront juste décompresser à la plage et reprendre les chemins de l’école après un ajournement dès le premier tour.

Nombreuses sont les circonstances de la vie où l’enfant se trouvent momentanément déstabilisé  par le stress et quelques frustrations. Ce n’est pas pour autant  qu’il s’en retrouvera avec des traumatismes handicapants : le divorce des parents, le décès d’un proche parent, un changement d’adresse, le remariage de papa ou de maman, le premier béguin etc…

Dès fois il le faut bien, une épreuve, du stress et de la frustration pour mûrir et pouvoir s’attaquer aux plateaux du show bizz et du vrai business de la vraie vie.

Bravo et bon vent.

 

 L'auteur  oumar ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
oumar ndiaye
Blog crée le 31/01/2012 Visité 851993 fois 168 Articles 11220 Commentaires 64 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Baaba Maal : odyssée d’une vie et ce que le film n’a pas révélé de l’artiste et de l'homme.
Musiques et mœurs du Sénégal : nos danses sont la signature de notre érotisme.
L’habillement sexy est un acte politique de la femme sénégalaise.
Yiilel, le chacal totémique de la ville de Kanel.
23 mars 2015: L’intifada des Imbéciles aura-t-elle lieu ?