Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Sénégal 2014 : année de la Souris et du colibri

Posté par: Oumar ndiaye| Mardi 07 janvier, 2014 14:16  | Consulté 4174 fois  |  2 Réactions  |   

La position des astres l’a décrété et le souffle des ancêtres l’a révélé. Selon des prévisions d’un groupe de recherche et de prescience astrologique  qui a comparé et combiné ses résultats avec  les prédictions de quelques SALTIGUI de renom, l’année 2014 devrait être l’année de la Souris et du Colibri au SENEGAL. Le syncrétisme religieux aidant, le Sénégalais, qu’il soit musulman, chrétien ou animiste, nourrit  ses fantasmes des mêmes superstitions et des mêmes conjurations.  Pour scruter l’avenir ou trouver solution à nos problèmes, les mêmes devins sont consultés, les mêmes sorciers sollicités, les mêmes libations pratiquées et les mêmes offrandes consenties. Et c’est ainsi que nous sommes aussi amenés à nous souhaiter  au moins quatre fois une bonne année tous les 12 mois.

Ceci en soi n’est dommageable  que parce que nous nous en contentons comme une condition suffisante afin de rendre  notre année  meilleure par la seule prière et la  seule force des souhaits. Convaincus que ce qui est à tous n’est à personne et que d’autres se chargeront de ce que nous ne pouvons ou ne voulons pas faire, nous sommes paralysés par la quête des raccourcis et l’attentisme  mystique.  Nous réagissons plus que nous n’agissons. Nous n’initions pas et n’accompagnons pas le changement dont nous voulons seulement en jouir.

Le citoyen sénégalais devrait s’inspirer de la souris du Fouta et du colibri du Ferlo  afin que notre 2014 soit une année de progrès social.

Une vaste et violente crue avait soudainement inondé les terres de la vallée au-delà du lit traditionnel du fleuve noyant sous les flots une flopée de souriceaux. Maman souris sécha vite ses larmes et se mit à siphonner les eaux de tout le volume de ses joues qu’elle allait rejeter très loin dans le sable chaud du Djéri.

Excédé par le manège de la Rongeure qu’il estimait inutile, un lézard qui lui aussi avait perdu ses œufs sous les eaux la héla ainsi :

«  - Pauvre Dame souris ! Tes petites gorgées d’eau n’assècheront pas le fleuve ! Économise plutôt  tes forces pour pouvoir fuir l’inondation.

-         Je sais répondit la souris à bout de souffle mais je combats à hauteur de mes forces et je reste dans la bataille. »

*De l’autre côté dans le Ferlo un immense incendie dévastait la savane.
Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre.
Seul, un colibri s’activait et allait chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour éteindre le feu.
Au bout d’un moment, le Calao, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit :
« Colibri ! N’es-tu pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ?
« Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part… »*

Je vous souhaite beaucoup de conviction, de volonté et d’action pour jouer votre partition dans la réalisation d’une bonne année 2014, une année de souris et de colibri, pour vous, le Sénégal et le reste du monde.

*Inspirée d’une fable amérindienne

 L'auteur  oumar ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Janvier, 2014 (00:59 AM) 0 FansN°:1
merci. tres jolie et tres instructif.
Anonymebarou En Janvier, 2014 (09:57 AM) 0 FansN°:2
Connaitre ses devoirs avant de revendiquer ses droits.Que chacun amene sa pierre pour la consolidation de l edifice.VIVE LE SENEGAL

Ajouter un commentaire

 
 
oumar ndiaye
Blog crée le 31/01/2012 Visité 858336 fois 169 Articles 11244 Commentaires 64 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Baaba Maal : odyssée d’une vie et ce que le film n’a pas révélé de l’artiste et de l'homme.
Musiques et mœurs du Sénégal : nos danses sont la signature de notre érotisme.
L’habillement sexy est un acte politique de la femme sénégalaise.
Yiilel, le chacal totémique de la ville de Kanel.
23 mars 2015: L’intifada des Imbéciles aura-t-elle lieu ?