Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Sénégal : l’hivernage des héros insulteurs tire à sa fin !

Posté par: Oumar ndiaye| Samedi 14 octobre, 2017 17:10  | Consulté 757 fois  |  0 Réactions  |   

« L’hivernage de la radicalité injurieuse» a bien arrosé les médias sénégalais. L’opinion nationale éclaboussée par les propos haineux, irrévérencieux et malpropres semble vouloir pourtant jouer la prolongation de ces joutes  outrageuses qui n’honorent nullement l’image nationale.

Notre idéal social de Pays paisible, hospitalier, béni de Dieu par la grâce de ses saints multiples,  est sur le point de se laisser noyer  dans le désenchantement de la clameur des injures publiques et des dérives sociopolitiques de quelques personnes sorties de nulle part de leur anonymat pour se hisser au rang de héros populaires.

Un fou, une furieuse et des manipulateurs ne devraient compter sur aucun soutien de la part des personnes détentrices d’un quelconque leadership ou  d’un tant soit peu de crédibilité. On peut s’affirmer sur la scène médiatique, politique et des réseaux sociaux, exprimer ses opinions, cristalliser les frustrations de toute une génération sans verser dans la mauvaise foi et la manipulation de peureux innocents enragés.

Se servir de l’insulte à des groupes ethniques, injurier des autorités politiques et  des guides religieux pour affirmer  son opposition à l’ordre social et économique est devenu la seule et meilleure expression du courage validée par les médias en mal de programme. Mais ce courage des temps nouveaux dissimule à peine la couardise exprimée par le nombre  impressionnant d’anonymes qui commentent en alimentant la haine et la discorde nationale sur le net.

 Ces signaux d’une grave radicalisation risquent d’ébranler le socle de notre Nation. Et ce tonnerre d’injures qui gronde annonce la foudre qui menace. Les cris des enragés sociaux, amplifiés de plus en plus  par des « sommités » intellectuelles, des avocats du peuple et des ténors des plateaux médiatiques, doivent inquiéter sérieusement quant au devenir de notre commune volonté de  Bien Vivre Ensemble. Le Sénégal est fortement ébranlé dans sa cohésion socioculturelle par  des insulteurs publics qui ont trouvé des soutiens et des relais dans la classe politique et dans les médias.

Au même titre que les champions olympiques, les champions du monde de disciplines sportives, les disques d’Or et les Grammy Awards nominees ou winners, des insulteurs publics et des délinquants déportés, menottes aux poignets, se voient acclamés par des foules galvanisées à l’aéroport et le long des boulevards par des leaders d’opinion.

Ce signe de radicalité, même de la part d’un troupeau de 3000 moutons de panurge est un signal fort qui mérite d’être décrypté et jugulé mais pas à relayer ou à amplifier. Il n’y a pas de mérite à retourner l’insulte à un courageux anonyme qui, le premier, lança dans le magma des réseaux sociaux l’injure à la mère de ses concitoyens. A visage découvert, narines dilatées, balancer des insanités à caractère ethnique à l’endroit de certains leaders bien ciblés ne peut signifier et être traité que comme l’expression d’un profond trouble psychologique.

Le malaise est profond car il est désormais exigé de l’Etat de traiter  les délinquants économiques et les psychopathes qui troublent l’ordre public comme des adversaires politiques du parti au pouvoir. Des « gens sérieux » défendent sérieusement l’idée de laisser la liberté d’expression et d’opinion se traduire ainsi au détriment de la paix sociale.

Pourtant, exploiter la maladie, la détresse sociale ou la déviance de son prochain pour solder des comptes avec ses adversaires politiques ou à d’autres fins est un acte immoral et délictuel. Les pauvres âmes perdues et les petits délinquants sont à soigner et méritent plutôt un accompagnement psychosocial. Leur prise en charge, doit se faire dans l’anonymat le plus total.

Les insulteurs anonymes du « WhatsUp » doivent être traqués, identifiés et punis ; nul ne devrait les aider à se cacher derrière leur lâcheté. L’élan de tous ceux qui attisent les braises de la discorde nationale est à freiner ; leurs « gueules » sont à fermer promptement. Quant aux autres, il y a la psychiatrie….

Des lois devraient être votées pour la protection de notre cohésion sociale en criminalisant tout  propos ou acte de discrimination, divisionniste ou ethniciste. Toute personne qui soutien ou protège un délinquant divisionniste ou relaie  des propos qui menacent la cohésion sociale  devra être poursuivie comme un criminel.  En effet, si tuer une personne est un crime, alors détruire une Nation en sapant sa cohésion sociale en est un autre, encore plus abjecte.

Le désherbage des cimetières du pays doit sonner la fin de l’hivernage des héros insulteurs. Ceci est ma part de radicalité. -

 

 L'auteur  oumar ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
oumar ndiaye
Blog crée le 31/01/2012 Visité 901697 fois 181 Articles 11594 Commentaires 65 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Baaba Maal : odyssée d’une vie et ce que le film n’a pas révélé de l’artiste et de l'homme.
Musiques et mœurs du Sénégal : nos danses sont la signature de notre érotisme.
L’habillement sexy est un acte politique de la femme sénégalaise.
Yiilel, le chacal totémique de la ville de Kanel.
23 mars 2015: L’intifada des Imbéciles aura-t-elle lieu ?